• Contactez-nous
  • Déposer un film
  • Espace presse
  • Rhinédits
  • En vous identifiant à l'aide d'une adresse e-mail et d'un mot de passe, vous pourrez découvrir gratuitement l'intégralité des collections de MIRA, conserver un historique de vos recherches et de vos séquences favorites !

    MIRA s'engage à ne pas transmettre vos données personnelles à des tiers. Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à l'inventaire du patrimoine cinématographique alsacien. Les destinataires des données sont l'association MIRA. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : Association MIRA - 7 rue des Alisiers 67100 Strasbourg. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Déclaration CNIL n°1767467v0

    Votre courriel
    Votre mot de passe

MiraMIRAMémoire des Images Réanimées d'AlsaceUne cinémathèque numérique

Images à la une
      • Portrait de cinéaste : Georges Weill

      • Par Anaïs Perrin
      • Portrait de cinéaste : Georges Weill
        • Fonds Weill © MIRA
      • Le fonds Weill, est composé de 13 films tournés par Georges Weill entre 1947 et 1960, au format 8 mm.

        Un cadeau capricieux 

        De confession juive, il reçoit sa première caméra en 1947 lors de sa Bar-Mitzva : une Emel à ressort qui, nous confie-t-il, « s'arrêtait toujours au moment crucial ». Il possédait également un projecteur Ciné Bel qui, lui aussi, tombait tout le temps en panne. Autant de caprices techniques qui donnent aujourd’hui leur charme aux images qu’il nous transmet.

        Fonds Weill © MIRA


        Des traces de la vie d'une famille juive

        Georges Weill, adolescent puis jeune homme, immortalise la vie de ses proches, notamment de sa petite sœur, lors de promenades et de voyages en famille. Il projette ensuite ces films lors d'anniversaires ou quand il y a des invités. Depuis sa position de grand frère, il immortalise avec tendresse les balades d’une famille juive dans les années 1940 et 50 à Strasbourg et aux environs. On retrouve donc dans les bobines du fonds Weill les lieux emblématiques de la ville, comme la place de la République, le parc de l’Orangerie ou encore le port du Rhin.
         

        Fonds Weill © MIRA

         

        L'Alsace, et l'ailleurs

        Georges Weill documente aussi ses voyages, des alentours de l’Alsace à Israël en passant par la Scandinavie. Le séjour de la famille en Terre Sainte nous offre notamment un aperçu de la culture juive, des villes israéliennes et de leurs habitants, et particulièrement des enfants.

        Fonds Weill © MIRA


        Enfin, il nous livre des images précieuses d’Andrée Salomon, résistante qui sauva de nombreux enfants juifs persécutés par l'Allemagne nazie. 

        Après avoir grandi à Strasbourg, il quitte la ville en 1958, pour entrer à l'École des Chartes. En 1964, il range sa caméra au profit d’un appareil photo soviétique dont le contact plus direct, sans attirail, lui plaît davantage. 

        Vous pouvez par ailleurs consulter notre parcours thématique Scènes de la vie Juive qui fait la part belle à ce fonds.

      • Films en lien

31, rue Kageneck 67000 Strasbourg | Tél. 03 88 22 03 32 | www.miralsace.eu | contact@miralsace.eu
powered by diasite | designed by yurga.fr

Recevez la newsletter | Se désinscrire | Mentions légales