• Contactez-nous
  • Déposer un film
  • Espace presse
  • Rhinédits
  • En vous identifiant à l'aide d'une adresse e-mail et d'un mot de passe, vous pourrez découvrir gratuitement l'intégralité des collections de MIRA, conserver un historique de vos recherches et de vos séquences favorites !

    MIRA s'engage à ne pas transmettre vos données personnelles à des tiers. Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à l'inventaire du patrimoine cinématographique alsacien. Les destinataires des données sont l'association MIRA. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : Association MIRA - 7 rue des Alisiers 67100 Strasbourg. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Déclaration CNIL n°1767467v0

    Votre courriel
    Votre mot de passe

MiraMIRAMémoire des Images Réanimées d'AlsaceUne cinémathèque numérique

Écrits sur images
      • LE CINÉMA DANS LES WINSTUBS ET LES BIERSTUBS

      • Par Odile Gozillon-Fronsacq
      • LE CINÉMA DANS LES WINSTUBS ET LES BIERSTUBS
      • Bien avant les chocolats glacés le et pop corn, on avait découvert en Alsace le plaisir de mêler le bonheur des yeux et celui des papilles. À peine né, le cinéma s’installe dans les débits de vin ou de bière alsaciens.

        Pourquoi ? Parce qu’ils ont tout ce qui est nécessaire au cinéma muet : une salle, du public… et des musiciens. Le militär Concert, était en effet très en vogue depuis 1871 dans les Bierstubs et Winstubs: « C’est un inestimable service que la Culture Allemande a rendu à l’Alsace en y introduisant le véritable concert allemand : celui où l’on boit et où l’on mange. Que dire en effet de la musique si l’on ne peut en l’écoutant absorber un demi de « Munich » et une épaule de cochon ! », ironise Hansi.

        Lorsque le cinéma s’installera vraiment dans une salle fixe… ce sera une Bierstub, le Thomasbrau de la Grand’Rue à Strasbourg, qui sera la première salle de projection durable en Alsace. Fondé en 1907 au cœur du quartier populaire de Strasbourg, le Thomasbrau attirait beaucoup de jeunes désireux de se divertir à bon compte, qu’ils soient soldats, bonnes ou ouvriers. Bière de Munich et films comiques y faisaient bon ménage.

        Enfin, les auberges, à la campagne et dans les banlieues des villes alsaciennes, disposaient souvent d’une salle annexe où on organisait des réunions d’associations, et diverses fêtes. Beaucoup deviendront le temps du week-end des salles de cinéma. Ainsi le Central à Munster, où toute la famille Jung était réquisitionnée : le père projetait les films, la mère était aux fourneaux, et les enfants étaient les musiciens sonorisant le film…

        Le premier cinéma strasbourgeois s’installe au bistrot, dans la brasserie Thomasbrau. Devant la salle, l’un des deux propriétaires, M. Latzarus, et un employé camerounais qui distribuait les programmes.

      • Publié le 28/02/2011

31, rue Kageneck 67000 Strasbourg | Tél. 03 88 22 03 32 | www.miralsace.eu | contact@miralsace.eu
powered by diasite | designed by yurga.fr

Recevez la newsletter | Mentions légales