Images en ligne

1928 Charles SPINDLER et Anselme LAUGEL

Rappel historique

Anselme Laugel (Strasbourg 1851-1928) fut un grand ami de Charles Spindler, de treize ans son cadet. C’est son père Victor Laugel qui s’était installé le premier à Saint-Léonard, près de Boersch, vers 1860. Charles Spindler alors âgé de 24 ans, les y rejoint en 1889. Il avait rencontré Anselme trois ans auparavant lors de ses études d’art en Allemagne.
Anselme Laugel fut à la fois un homme politique, un artiste, et un grand organisateur.
Il opte pour la France en 1871 et s’engage comme volontaire dans l’armée française avant de commencer une carrière politique à Paris. Il se lance parallèlement dans la peinture et expose au Salon de Paris en 1886 et1890. Mais à la mort de son père il choisit de s’installer à Saint-Léonard en 1891, et de se consacrer à ses terres et à sa région. Il se fait naturaliser allemand, tout en devenant un grand défenseur de l’identité alsacienne. Conseiller général de Rosheim de 1897 à 1912, puis député au Parlement d’Alsace-Lorraine de 1910 à 1911, il prône un nationalisme alsacien, souhaite une République alsacienne indépendante comme au Luxembourg. Il doit démissionner en 1912. Pendant la Première Guerre, il quitte l’Alsace pour la France où il prépare le retour de l’Alsace-Lorraine.
Passionné par la défense du patrimoine alsacien face à la germanisation du Reichsland, il fut avec Charles Spindler et d’autres artistes alsaciens comme Gustave Stoskopf, à l’origine du Cercle de Saint-Léonard, fondé en 1895 dans le but de faire connaître et revivre la culture alsacienne après l’annexion de 1870. Parmi les réalisations du Cercle, l’édition en 1893 des Images alsaciennes, planches sur l’histoire et les légendes de l’Alsace, puis celle de la Revue alsacienne illustrée (1898-1914), bilingue, et du livre Costumes et coutumes d’Alsace (1902), jouèrent un grand rôle dans le renouveau artistique en Alsace. Il fut aussi à l’origine du Théâtre alsacien, et du Musée alsacien de Strasbourg, un des tout premiers musées ethnographiques français après celui d’Arles.
En 1918 Anselme Laugel est chargé de la réorganisation des musées de Strasbourg.

Film
Film de famille Paul SPINDLER. Promenade de Charles SPINDLER (père de Paul) avec son ami le professeur allemand WITTICH.
Lieu
Alsace, Boersch, Saint-Léonard.
Réalisateur
Année
1928
Format
9.5 mm, N&B, Muet, 41 secondes
Résumé

Dans le jardin ensoleillé, les deux hommes, âgés, discutent tout en marchant lentement, appuyés sur leur canne. Ils portent un chapeau les abritant du soleil. Puis, tête nue, ils sourient à l’opérateur en marchant vers lui. Bref plan final des deux hommes assis devant un escalier.