Images en ligne

1928 Attelage de chevaux, chariots de bois

Rappel historique

« Otrott est aussi un village de bûcherons. Ils sont généralement organisés en bandes de 12 à 15 hommes et entreprennent ensemble l’exploitation d’une coupe. (…) Métier très pénible aussi que celui de charger des troncs de 10 à 20 mètres sur des voitures attelées de bœufs ou de chevaux, et d’autant plus difficile que pour manœuvrer ces lourdes charges nos voituriers ne disposent que d’un misérable cric dont ils savent tirer un ingénieux parti. Ils partent pour leurs expéditions avant l’aube et, le plus souvent, à plusieurs, pour pouvoir s’entraider, signalés de loin par les sonnailles de leurs attelages. Les chariots une fois chargés et équilibrés, c’est à grand renfort de jurons et de hischt et de hott, termes classiques pour exprimer en un vocabulaire à la portée des bêtes ce qui est la gauche et la droite, que nos voituriers mettent en branle leurs équipages. (…) Vers le soir, l’équipage arrive au terme de l’expédition : la scierie. »
Charles SPINDLER, Ceux d’Alsace, p.73.

Film
Film de famille Paul SPINDLER
Lieu
Alsace, Vosges et région de Boersch
Réalisateur
Année
1928 et 1937
Format
9,5 mm, N&B, Muet, 1'31’’
Résumé

Séquence 1 : Un homme guide un chariot de bois dans les chaumes vosgiennes (1928).
Séquence 2 : Deux hommes accompagnent deux chariots de bois tirés par deux chevaux à St Léonard (hameau de Boersch), 1928.
Séquence 3 : Deux chariots de bois tirés par deux chevaux; les chevaux boivent à la fontaine (Grendelbruch 1937).
Séquence 4 : Chariots de bois tirés par trois chevaux, en lisière de forêt (1928).